Terminus Elicius – Karine GIEBEL 

ob_22b8caa0982196a5ba77e840fce9d2c4_terminus-elicius

Edition: Pocket

Nombre de pages : 256 pages

Résumé:

Toujours le même trajet. Istres-Marseille. Marseille-Istres. Sa mère, son travail. La vie de Jeanne est en transit. Elle la contemple en passager. Une lettre suffira à faire dérailler ce train-train morose : « Vous êtes si belle, Jeanne. » Glissée entre deux banquettes, elle l’attendait. Une déclaration. D’amour. De guerre. Car l’homme de ses rêves est un monstre, un tueur sans pitié. Elle sera sa confidente, son épaule. Il sera son âme soeur, son dilemme. Le terminus de ses cauchemars…

Mon avis :

J’ai tout de suite accroché à l’histoire! Une jeune femme qui prend le train tous les jours pour se rendre à son travail (comme moi) et dont la vie est assez misérable découvre une lettre lui adressée dans le train, à la place où elle s’installe quotidiennement.

A part de ce moment tout va basculer! 

Le personnage de Jeanne est très attachant. J’ai eu pitié d’elle car, même si elle n’a pas la lumière à tous les étages, on se rend vite compte que la vie n’a pas été facile avec elle et qu’elle n’a pu compter sur personne : sa mère plantée devant la télé à longueur de journée, ses collègues qui se moquent d’elle, et ce souvenir d’un homme dont on ne sait rien qui la hante.

Les lettres déposées à son intention mettent du piment dans sa vie et elle se sent aimée, regardée. D’un autre côté, il y a le capitaine Esposito, qu’elle trouve très beau, mais jusqu’à présent inaccessible. Un triangle amoureux hors du commun. 

Comment va-t-elle gérer la situation?

Cette histoire est passionnante et diffère de ce que j’ai pu lire jusqu’à présent. C’est d’ailleurs ce que j’aime avec les livres de Karine GIEBEL, elle nous surprend toujours, quel que soit le lieu où se déroule l’histoire et quel que soit le personnage atypique qui la vit.

A la fin de l’histoire, impossible de savoir le choix que va faire Jeanne : Elicius ou le capitaine Esposito?

Une histoire surprenante à dévorer !

Ma note : 8/10

5751931

–> Et cette lecture rapporte 15 points à la maison POUFSOUFFLE pour l’item Reliques de la mort : un livre avec un triangle amoureux dans l’histoire

 

Publicités

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s